Valence fête le printemps

Il ne s’agit pas de la préfecture de la Drôme, mais de Valencia, une jolie ville espagnole située sur la côte est de la péninsule ibérique et qui se distingue notamment du 15 au 19 mars par Las Fallas de Valencia, une fête unique organisée pour l’arrivée du printemps…

Sorte de Carnaval puisque les Fallas, ces constructions de dimensions spectaculaires (il y en a 800 et de plus petites pour les enfants) finissent en flammes au cours de la nuit du 19 mars. Les habitants sont invités à revêtir leurs costumes régionaux traditionnels des XVIIIème et XIXème siècles.

D’ici là, les réjouissances vont bon train. Les Fallas défilent dans les rues de la ville et, pour les habitants, on peut dire que les nuits sont courtes et que personne ne songe à s’en plaindre. Pour ceux qui n’auraient pas passé la nuit à faire la fête, la Despertà (le réveil), les mettra en condition pour passer la journée à s’amuser dès le petit matin.

Fallas signifie à la fois fête, art, feu, satire, joie et traditions. Les constructions de carton-pâte participent aux mascletàdu 1er au 19 mars sur la place de l’Hôtel de Ville et là, on fait parler la poudre en lançant des pétards à faire trembler le sol. Les plus belles Fallas sont exposées dans la Section Spéciale. Le 16 mars, le jury sélectionne la plus belle d’entre elles. Le moment le plus émouvant reste bien sûr l’Offrande à la Geperudeta, la Vierge des Désemparés, sainte patronne de la ville, les 17 et 18 mars.

Reste la Nit del Foc, la nuit du feu du 16 au 18 mars au cours de laquelle des feux d’artifice sont tirés dans l’ancien lit du fleuve Turia. Celle du 18 embrase littéralement la ville. Avant la Cremà, la mise à feu des Fallas, le 19 mars est consacré à la Cabalgata del Fuego (la cavalcade du feu).

Source : Actus